Pets Easy, articles personnalisés de chiens, chats, chevaux et gibiers

service client : 05 49 96 17 44



				
				
								
                

Le bilan annuel de santé : une étape indispensable pour vos animaux de compagnie

La santé de votre chien ou chat vous tient à cœur et c'est bien normal. Pour qu'il puisse vous accompagner confortablement durant de longues années, il faut lui offrir des soins de santé de qualité. Le bilan annuel est l'une des étapes à ne surtout pas négliger. Il permet en effet de détecter précocement certaines maladies.

À quoi sert le bilan annuel de santé ?

Dans certains cas, le passage chez le vétérinaire n'est pas indispensable si votre animal de compagnie présente des symptômes minimes. Vous pouvez tout simplement contacter un vétérinaire en ligne. Des sites comme IllicoVeto vous permettent de contacter des vétérinaires 24 h/24 h et 7 j/7 pour demander des conseils. Vous obtiendrez des réponses en moins de 2 minutes pour un coût environ 3 fois moins cher que celui d'une consultation en cabinet.

Mais que votre ami présente des symptômes inquiétants ou non, le bilan de santé annuel doit impérativement être fait. Il consiste simplement en une visite chez le vétérinaire, sans qu'il y ait forcément un réel besoin. Il est notamment réalisé lors de la visite annuelle de vaccination. Durant celle-ci, le vétérinaire procèdera à un examen minutieux de votre compagnon pour s'assurer que tout est en ordre.

Il vérifiera l'éventuelle présence de tartre sur les dents, d'un écoulement oculaire, de lésions cutanées ou la bonne santé du conduit auditif. Il vérifiera aussi son poids. En effet, un excès pondéral peut exposer votre chien ou chat à des problèmes articulaires et cardiaques, au diabète, etc. Cette visite annuelle est également l'occasion de s'assurer que le traitement anti-parasitaire (vermifuges et antipuces) de votre compagnon est en ordre.

Un vétérinaire caresse un chien pour le rassurer avant les soins

Des examens complémentaires parfois nécessaires

Parfois, un examen complémentaire peut être nécessaire si le professionnel détecte par exemple la présence d'un souffle cardiaque lors de l'examen du cœur et des poumons. Le vétérinaire les réalisera pour vous ou vous orientera sur les démarches à suivre dans un autre établissement spécialisé.

Des analyses de sang en laboratoire peuvent ainsi être nécessaires pour détecter certaines maladies. L'analyse de sang dans l'urine permet par exemple de détecter précocement des lésions de certains organes, même votre animal ne présente encore aucun symptôme de la maladie. C'est le cas par exemple pour l'insuffisance rénale chronique, dont les troubles de la santé ne se manifestent qu'à un stade avancé de la maladie. Si celle-ci est détectée assez tôt, elle pourra être traitée rapidement pour ralentir considérablement son évolution.

Des radiographies du squelette peuvent enfin être demandées si le vétérinaire suspecte la présence d'arthrose. Un contrôle du poids et de l'exercice de votre animal de compagnie ainsi que l'administration de compléments alimentaires peuvent ralentir l'évolution de la maladie.

Mieux vaut prévenir que guérir

Bien évidemment, il ne faut pas attendre que des signes inquiétants apparaissent pour prendre soin de votre compagnon. Prenez le temps de lui brosser les dents quelques minutes par jour, cela lui évitera plusieurs détartrages sous anesthésie générale. Inspectez aussi régulièrement ses oreilles et nettoyez-les si nécessaire pour éviter les otites. Pour éviter que des tiques ou débris végétaux ne s'installent, n'oubliez pas de vérifier la peau de votre chien ou chat à chaque retour de promenade et après un séjour à la campagne. Ces quelques précautions vous permettront de préserver la capitale santé de votre ami.

vaccins et santé du chien